Soldats français prisonniers

Votre ancêtre soldat a été en captivité ? Retracez son parcours.

Retrouvez l'identité des soldats prisonniers, leur grade, leur régiment et le lieu de leur internement.

En juin 1940, la Bataille de France s'achève sur "l'Etrange défaite" : plus d'un million de soldats sont capturés par les forces allemandes et envoyés dans des camps en Allemagne (Stalags pour les soldats et les sous-officiers, Oflags pour les officiers, Kommandos).

A la demande de l'Etat français, pour informer les familles du sort de leur parent captif, les autorités du Reich transmettent les informations permettant d'éditer des listes officielles de prisonniers. Il y en aura 100 publiées entre août 1940 et juin 1941. Même si plusieurs centaines de milliers de soldats sont libérés à partir de la mi-1941, la plupart des prisonniers français reste captifs jusqu'à fin 1944/début 1945 : c'est l'avancée des armées russes à l'est et anglo-américaine à l'ouest qui permet leur libération.

Ces listes constituent la seule source d'information sur le million de prisonniers français. Trésor mémoriel national, elles permettent aux familles françaises de reconstituer un pan de leur histoire personnelle.

Sources
  • Listes officielles des prisonniers de guerre publiées par le Centre national d'information sur les prisonniers de guerre

Listes numérisées et indexées de plus de 1 million de soldats et officiers français prisonniers de guerre en 1940-1941


700ms  -   Genealogie.com 2015