Mercredi 23 avril | Fêtez les Georges

 
 
Prisonniers français (1914-1918)
Nom* :
Pays :
Prénom :
Département :
Période de :
à
Ajouter une alerte sur cette recherche
Père
nom :
Père
prénom :
Mère
nom :
Mère
prénom :
Conjoint
nom :
Conjoint
prénom :
*: Obligatoire
Prisonniers français (1914-1918)

Découvrez en ligne plus de 400 000 prisonniers français de la Première Guerre Mondiale et de précieux renseignements les concernant. Grâce aux Archives en Ligne, accédez directement au document original.

475 805 individus

année min: 1915
année max: 1918

Si la Première Guerre mondiale reste dans les mémoires pour le nombre effrayant de soldats décédés – plus d’un million et demi -, il ne faut pas pour autant oublier les plus de 600 000 soldats français prisonniers entre août 1914 et novembre 1918.
Avant la stabilisation du front, à l’hiver 1914, c’est en effet une masse impressionnante de soldats qui tombent entre les mains de l’armée allemande. Très vite submergée, cette dernière organise des camps de prisonniers à l’intérieur de ces frontières parfois d’alors qui s’étendent de l’Alsace-Lorraine à la partie ouest de la Pologne d’aujourd’hui. 
Dans un but de propagande – il s’agit à la fois d’assommer le public français par la masse des prisonniers tout en donnant une image respectable de l’Allemagne traitant bien ses prisonniers – les autorités allemandes décidèrent d’utiliser la Gazette des Ardennes, journal à l’origine départemental mais dont l’audience fut étendue à l’ensemble des territoires occupés par l’armée allemande.
A partir du printemps 1915 la Gazette publie les listes des prisonniers français captifs en Allemagne. Rétroactives, leur date de parution diffère souvent de plusieurs mois de celle du commencement de la captivité. A partir de 1916, ces listes furent diversifiées, publiant les noms de prisonniers faits sur les fronts bulgares, autrichiens et pendant la bataille des Dardanelles, les listes des rapatriements pour cause sanitaire, les échanges de prisonniers et les transferts en Suisse.
Les listes présentent l’identité du prisonnier, son lieu de naissance, son affectation militaire et le camp où il est détenu. Dans le cas d’officier, le grade est indiqué.

Collections
Arbres Généalogiques
Généalogies
Recensements, Electeurs
Archives Militaires
Annuaires, Almanach, Armoiries
Armoiries, Héraldique
Décorations, Titres, Pensions
Ordonnances et Décrets
Embarquements, Passeports, Passagers