Soldats français prisonniers

Votre ancêtre poilu a été en captivité ? Retracez son parcours.

Retrouvez l'identité des soldats prisonniers, leur lieu de naissance, la date de leur capture et le lieu de leur détention.

Lors du premier conflit mondial, la France perd au champ d'honneur plus d'un million et demi de conscrits, mais voit aussi partir en captivité plusieurs centaines de milliers de soldats.

L'armée allemande organise des camps de prisonniers à l'intérieur de ses frontières, de l'Alsace-Lorraine à l'ouest de la Pologne actuelle. Les autorités allemandes décident d'utiliser la Gazette des Ardennes, à des fins de propagande : il s'agit d'assommer l'opinion publique française par la masse des captifs, mais aussi de se donner une image respectable en traitant bien ses prisonniers.

A partir du printemps 1915, la Gazette publie ainsi les listes des prisonniers français, dont la date de parution diffère souvent de plusieurs mois de celle du début de la captivité.

A partir de 1916, ces listes incorporent les prisonniers des fronts bulgares et autrichiens, ceux de la bataille des Dardanelles, les rapatriements pour cause sanitaire, les échanges de prisonniers et les transferts en Suisse.

Sources
  • La Gazette des Ardenne

Listes numérisées et indexées de plus de 400 000 soldats et officiers français prisonniers de guerre en Allemagne entre 1914 et 1918


700ms  -   Genealogie.com 2015