Populations déplacées

Votre ancêtre a trouvé refuge loin de chez lui en 14-18 ? Découvrez son parcours.

Retrouvez l'identité, l'âge, les lieux d'origine et de refuge de personnes déplacées et éventuellement de leur famille.

En 1914, la percée des troupes allemandes en Belgique et dans le nord de la France est si rapide que se retrouve sur les routes des centaines de milliers de civils fuyant les zones de combat. En outre, l'opinion publique est alertée par des réfugiés accusant les Allemands de se livrer à des atrocités, d'exécuter des civils, de couper les mains des prisonniers pour qu'ils ne puissent plus se battre et de saccager maisons, châteaux, églises.

Des villes belges sont soumises au sac et à l'incendie et des civils sont fusillés. Les dévastations et les crimes de guerre s'étendent au nord de la France et la cathédrale de Reims est gravement atteinte par l'artillerie allemande, ce qui suscite l'indignation de l'opinion publique. Les populations civiles sont ainsi relogées " à l'arrière ". Ces personnes déplacées entre 1914 et 1918 sont tantôt appelées « évacués », « prisonniers civils », ou encore « rapatriés ».

Elles passeront les quatre années de guerre dans ces régions d'adoption où elles s'installeront parfois définitivement.

Sources
  • Listes officielles publiées par le Ministère de l’Intérieur et par le Bureau suisse de rapatriement

Compilation des listes nominatives des évacués pour cause de guerre lors du Premier Conflit Mondial


700ms  -   Genealogie.com 2015